Se protéger
contre la grippe
La grippe, ou influenza, est une maladie contagieuse d’origine virale qui affecte en particulier les voies respiratoires. Elle se déclare principalement dès la fin de l’automne et durant la saison hivernale. À la différence du rhume – dont les symptômes tels que la toux, les éternuements ou éventuellement la fièvre sont souvent similaires, la grippe n’est pas si bénigne. La maladie peut dans certains cas avoir de graves conséquences et provoque chaque année des complications non négligeables, voire même des décès. En Belgique, on compte entre quelques centaines et 2.000 décès liés à la maladie chaque saison. En Europe, ce nombre s’élève même à plus de 40.000.

Sur ce site, vous trouverez plus d’informations sur la grippe, ses symptômes et complications ainsi que sur les manières de s’en prémunir.
La grippe touche en moyenne 500.000 Belges chaque année.
Symptômes et complications
Le virus de la grippe affecte principalement les voies respiratoires, entraînant ainsi une toux, des éternuements et des maux de gorge. Cela s’accompagne souvent aussi de fièvre, maux de tête et douleurs musculaires. Ces symptômes peuvent durer de plusieurs jours à une semaine et plusieurs semaines sont parfois nécessaires avant que vous ne soyez complètement rétabli. La grippe peut donc vous rendre vraiment malade.

Même si certains médicaments peuvent atténuer des symptômes comme la douleur et la fièvre, il n’existe pas de véritable remède contre la grippe. Donnez donc le temps à votre corps de vaincre la maladie en vous faisant suivre et en vous soignant.

Certaines catégories de population courent un risque accru de complications suite à la grippe. Cette dernière peut mener à une pneumonie, une inflammation du muscle cardiaque ou une méningite et dans les cas extrêmes, à la mort. Ces groupes doivent dès lors prendre des précautions supplémentaires pour se protéger de la grippe.
Seuls 36% des Belges pensent que la grippe peut avoir de très sérieuses conséquences.
Environ 1 patient souffrant de la grippe sur 1000 doit être hospitalisé suite à des complications.
A qui la vaccination est-elle conseillée ?
Chez certaines personnes, la grippe peut causer de graves complications. Il leur est donc recommandé de se faire vacciner contre la maladie avec un vaccin antigrippal contenant les souches en circulation les plus fréquentes. Environ deux semaines après la vaccination, votre corps a accumulé une résistance suffisante et l’action reste active pendant une saison grippale. Cela implique un renouvellement annuel du vaccin. De par leur risque élevé de complications suite à une infection par la grippe, il est conseillé aux groupes suivants de se faire vacciner :

  • Les femmes enceintes
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique aux poumons, au cœur, aux reins ou au foie
  • Les personnes en surpoids (IMC > 35)
  • Les diabétiques
  • Les personnes souffrant de troubles neuromusculaires
  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les enfants de 6 mois à 18 ans qui suivent un traitement par aspirine de long terme
  • Les personnes atteintes d’un trouble du système immunitaire causé par une maladie ou un traitement médical
  • Les personnes résidant en institution.

Il est également recommandé aux personnes fréquemment en contact avec des personnes fragilisées de se faire vacciner. Dans ces cas précis, il ne s’agit pas seulement de protéger la personne elle-même mais aussi d’éviter la propagation de la maladie :

  • Les professionnels du secteur de la santé
  • Toute personne vivant sous le même toit qu'une personne à risque.
En cas de grippe, les personnes diabétiques courent un risque 6 fois plus élevé d’hospitalisation et 3 fois plus élevé de décès.
Vacciner 75% de la population aboutirait à 59% de cas de grippe en moins, une diminution de 54% du nombre d’hospitalisations et 58% de décès en moins.
Source: ns-Van den Akker I, et al. Clinical effectiveness of first and repeat influenza vaccination in adult and elderly diabetic patients. Diabetes Care. 2006 Aug;29(8):1771-6
Comment agir contre la grippe ?
À ce jour, la vaccination reste la meilleure manière de se protéger contre la grippe. Étant donné que les épidémies grippales se produisent entre décembre et mars et que le vaccin nécessite environ deux semaines pour s’activer, il est préférable de se faire vacciner entre octobre et novembre. Les personnes sont alors dotées d’une protection de 10 à 12 mois, soit environ une saison grippale. La vaccination doit donc être renouvelée chaque année.

Des médicaments antiviraux qui accélèrent le temps de guérison existent également. Il n’est cependant pas prouvé qu’ils causent moins de complications.

Si vous souffrez de la grippe, il est important de lutter contre les symptômes les plus graves avec, par exemple, des analgésiques et des médicaments contre la fièvre. Buvez également de l’eau en suffisance – surtout si vous souffrez de fièvre – et mangez sainement. En cas de grippe, il n’est pas obligatoire de rester alité : vous pouvez effectuer des tâches domestiques légères si vous vous sentez mieux. Soyez cependant à l’écoute de votre corps et prenez le temps de vous reposer.
40% des Belges ont été vaccinés au moins 1 fois contre la grippe.
Source: données internes d’une enquête réalisée en novembre 2016 (grand public, médecins généralistes, pharmaciens)
Astuces pour prévenir l'infection
La grippe est une maladie à ne pas sous-estimer, avec des conséquences potentielles graves. Heureusement, quelques habitudes et actions simples vous permettront de réduire le risque de contamination.

1 Lavez-vous régulièrement les mains
Le virus de la grippe se transmet, entre autres, par contact physique ou par contact avec des surfaces contaminées. Se laver régulièrement les mains avec du savon réduira considérablement le risque de d’infection.

2 Les mesures d’hygiène lorsque vous toussez et éternuez
Lorsque vous toussez ou éternuez, vous émettez énormément de petites particules capables de transmettre la maladie une fois inhalées par une autre personne. Couvrez-vous donc la bouche et le nez avec un mouchoir en papier dans ces cas-là. Si vous n’en avez pas à disposition, éternuez ou toussez dans votre coude plutôt que de vous couvrir le nez et la bouche avec vos mains.

3 Utilisez de préférence des mouchoirs en papier
Il n’est pas rare que les mouchoirs soient de parfaits transmetteurs de virus et la grippe ne fait pas exception à la règle, surtout si vous les empruntez. Utilisez donc de préférence des mouchoirs en papier et jetez-les immédiatement après utilisation. Si vous faites usage de mouchoirs en tissu, remplacez-les régulièrement, ne les prêtez pas à d’autres et lavez-les à température élevée.

4 Évitez le contact avec les groupes à risques en cas de suspicion de grippe
Si vous êtes infecté par la grippe ou que vous pensez l’être, évitez tout contact avec les groupes à risque. Pour vous, la maladie est souvent douloureuse et très désagréable, mais pour eux, elle peut entraîner de graves complications voire la mort dans les cas les plus extrêmes.
Les groupes suivants présentent un risque accru de complications en cas d’infection par la grippe :
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique aux poumons, au cœur, aux reins ou au foie
  • Les personnes en surpoids (IMC > 35)
  • Les diabétiques
  • Les personnes souffrant de troubles neuromusculaires
  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les enfants de 6 mois à 18 ans qui suivent un traitement par aspirine de long terme
  • Les personnes atteintes d’un trouble du système immunitaire causé par une maladie ou un traitement médical
  • Les personnes résidant en institution.


5 Nettoyez régulièrement les surfaces et objets que l’on touche souvent (poignées de porte, table, …)
La grippe n’est pas seulement transmise par contact direct. Les objets fréquemment touchés par de nombreuses personnes peuvent également transmettre la maladie. Nettoyez donc régulièrement les surfaces telles que les poignées de porte, les tables, les combinés de téléphone, les claviers, ...

6 Entretenez votre résistance
Vous pouvez réduire les risques d'infection ou en diminuer les effets grâce à une bonne résistance naturelle. Cela peut se faire en mangeant sainement, en dormant suffisamment, en maintenant votre condition physique, … bref, en adoptant un mode de vie sain.
75% des Belges pensent avoir déjà souffert au moins 1 fois de la grippe.
Source: données internes d’une enquête réalisée en novembre 2016 (grand public, médecins généralistes, pharmaciens)
Idées reçues sur la grippe
De nombreuses idées reçues existent encore malheureusement sur la grippe. Les plus importantes d’entre elles sont énumérées ici et démenties.

1 Le vaccin antigrippal cause la grippe
Il s’agit sans doute de l’idée fausse la plus persistante en la matière et en laquelle trop de personnes croient encore aujourd’hui. Une fois pour toute : non, vous ne pouvez pas attraper la grippe via une vaccination antigrippale. Le vaccin contient des particules mortes du virus en question qui encouragent votre organisme à créer des anticorps. S’il se peut que vous ayez une impression de fièvre après l’injection, être réellement infecté par la grippe peu de temps après le vaccin signifie que vous avez probablement attrapé le virus avant que votre corps n’ait pu développer une résistance suffisante. D'autre part, nous savons également que la vaccination antigrippale ne protège pas systématiquement contre la maladie. Si toutefois vous attrapez la grippe après avoir reçu le vaccin, la grippe sera potentiellement atténuée avec moins de risques de complication. Si vous souffrez déjà d’une autre maladie, le risque que celle-ci soit aggravée par la grippe sera également plus faible.

2 La grippe s’attrape à cause du froid
Il s’agit là encore d’un mythe persistant. La grippe est causée par un virus qui se transmet au moyen de petites particules dans l’air ou par l'intermédiaire de surfaces régulièrement touchées. Ainsi, bien que la maladie survienne plutôt durant la saison hivernale, vous ne l’attrapez pas à cause du froid.

3 Si je ne me sens pas mal, je ne suis pas contagieux
Vous pouvez déjà transmettre la grippe 24h avant l’apparition des premiers symptômes, jusqu’à quelques jours après. Ainsi, même si vous vous sentez en pleine forme, vous pouvez déjà être porteur de la maladie et contaminer d’autres personnes. Appliquez donc certaines règles afin de prévenir l’infection.

4 La grippe doit être traitée avec des antibiotiques
La grippe est causée par un virus alors que les antibiotiques, eux, combattent les bactéries. Ils n’agissent donc pas contre cette maladie. La plupart du temps, le meilleur remède est de rester chez soi et de se soigner, en luttant contre les symptômes les plus désagréables.

5 Une seule vaccination antigrippale suffit
Grâce au vaccin antigrippal, qui contient les souches en circulation les plus fréquentes, votre organisme va créer des anticorps contre la maladie. Cette résistance acquise diminue cependant progressivement. Après environ 10 à 12 mois, l’effet de la vaccination disparaît. De plus, les virus de la grippe peuvent subir des altérations mineures ou majeures chaque année, de sorte que le vaccin a également besoin d'une mise à jour. Le vaccin que vous recevrez l’année prochaine n’est donc pas nécessairement le même que celui de cette année. Voilà pourquoi un rappel annuel est nécessaire.

6 Les vaccins sont uniquement utiles pour les patients à risque
Les vaccins peuvent protéger les patients à risque de la maladie et des complications qu’elle engendre, mais ils sont également utiles pour d’autres catégories de personnes. Dans un premier temps, le vaccin vous empêchera de contracter le virus et, par conséquent, de le transmettre. Ainsi, la vaccination vous protège non seulement mais empêche également la propagation de la maladie.

7 La grippe intestinale est une variante de la grippe
La grippe intestinale est une inflammation de la muqueuse qui recouvre l'intérieur de l'estomac et des intestins. Elle peut être causée par une bactérie mais peut également avoir une origine virale. Cependant, ces facteurs n'ont rien à voir avec le virus de la grippe.